Les 3 clefs pour vaincre les pires épreuves de la vie.

ob_5307ce_childnde

Le sage tire leçon de ses expériences mais le très sage tire aussi leçon de celles des autres.

Je cite très souvent cette maxime car je la trouve époustouflante. Si seulement nous appliquions ce noble principe, que d’erreurs seraient évitées. Que d’espoirs seraient comblés. Je m’efforce de l’appliquer avec zèle au quotidien et ceci m’enrichit au plus haut point mais…s’il y a bien un homme sublimant cet adage avec talent et perspicacité, c’est vraiment le Dr. Jean-Jacques Charbonier.

3772379-5616811

J’ai lu bon nombre de ses œuvres, j’aurais pu vous parler des « preuves scientifiques d’une vie après la vie », de « la médecine face à l’au-delà », de « les sept bonnes raisons de croire à l’au-delà », de « la mort décodée » ou de « l’après-vie existe ».  Il s’agit là de formidables ouvrages qui approfondiront votre culture des NDE.

51EUl+3cjZL._SX401_BO1,204,203,200_

 

Dans les « 3 clefs pour vaincre les pires épreuves de la vie », il y a cependant quelque chose de plus fort, de plus rayonnant, de plus touchant. Il est question d’un aboutissement de tout ce travail préalable. Jean-Jacques Charbonier après s’être nourri des expériences incroyables des biens nommés « expérienceurs », a synthétisé tous leurs enseignements spirituels pour notre plus grand Bonheur.

(« Expérienceur » est un anglicisme découlant du néologisme anglo-saxon experiencer, nom donné par Raymond Moody aux personnes ayant vécu des NDE).

haut_513 Moody-Raymond-La-Vie-Apres-La-Vie-Livre-893551318_ML

 

Le Bonheur inconditionnel dirait le Dr. Charbonier, celui que j’appelle « Bonheur avec un grand B » ou « Bonheur royal/ultime » à distinguer du bonheur vulgaire (avec un petit b)… ou des simples plaisirs. 

(JJ. Charbonier écrit « bonheur inconditionnel » avec un petit b mais je m’autorise la majuscule).

              

Pour ce dit Bonheur trois clefs indispensables vous seront livrées mais minute papillon… saurez-vous les saisir ?

 

 

Le livre fonctionne un peu comme un jeu de piste, une initiation alchimique. Tout vous est livré, signifié mais à vous de formuler les choses…de définir ces trois clefs. Vous les décèlerez avec votre « intelligence du cœur » ou plus précisément  avec votre « conscience intuitive »… je ne définis pas ce concept, vous le découvrirez dans le livre  mais vous avez sûrement une petite intuition :-) ?

 

L’ouvrage fournit toutefois des indications et informations très précises sur l’attitude juste à adopter face aux épreuves qui nous attendent. C’est d’ailleurs certainement par abus de langage que je parle d’« épreuves ».

 

 

Je vous rassure, il n’y a rien de sibyllin dans tout cela, tout y est limpide, oserais-je dire lumineux. Disons seulement que ceux qui le liront très attentivement, y trouveront sûrement plusieurs niveaux de lecture et les 3 fameuses clefs.

(Pour les « tricheurs » :-P , elles sont données à la fin de l’ouvrage mais si vous ne l’avez pas pleinement lu et pleinement médité, elles n’auront aucun sens à vos yeux…c’est à vous de leur apporter du sens avec ce qui vous aura été offert).

 

Si vous avez d’ores et déjà l’eau à la bouche, je vais essayer de vous en parler sans trop vendre la mèche car il convient vraiment que vous jouiez le jeu comme je l’ai fait…

 

A la fin de son avant-propos le Dr. Charbonier espère que son livre est un bon livre, c’est-à-dire un livre dont on ressort transformé… serait-ce un tantinet trop mélioratif de le qualifier d’excellent ?

Non ! J’en ai lu des livres, des gros, des petits, des ardus, des tordus… peu de livres sont vraiment utiles au quotidien. La plupart sont des pavés…à jeter dans la mare !  800 pages pour vous expliquer ce qu’on aurait pu vous apprendre en 10 lignes et qui est souvent sans aucun intérêt.  Je préfère finalement cent mille fois « le petit prince » de Saint-Exupéry ou une bonne nouvelle de Maupassant qu’un gros machin pompeux de je ne sais quel « penseur » académique. Il y a certes des œuvres complexes et très enrichissantes d’auteurs comme: René Girard, Guy Debord, Léon Bloy, Balzac Jean-Jacques Rousseau, Hegel, Lanza Del Vasto, Simone Weil, Alain, Bergson, Georges Sorel, Jung, Fulcanelli, Eugène Canseliet etc.

g8dbp0pz5

 

Nous pourrions citer des centaines et des centaines de noms dans des genres très différents. Il n’empêche que parfois, c’est ce qui a l’air le plus simple ou le plus anodin qui est le plus puissant.

C’est le cas des « 3 clefs […] ».

Les sceptiques se diront sûrement « Pouah encore un des ces énièmes pseudo-manuels nous vendant un Bonheur clef en main… quelle  arnaque ! ».

Non ce n’est pas un énième manuel, c’est une bombe ! Et non, le livre ne s’autodétruira pas après votre lecture :-D !

C’est une bombe parce qu’il éparpille nos conceptions étriquées et matérialistes façon puzzle. Celles liées à notre « conscience analytique surdéveloppée », vous maîtriserez ces deux visions de la conscience (souvenez-vous aussi de l’intuitive) après la lecture.

 

Je vais tâcher maintenant de vous présenter mieux l’ouvrage et surtout de vous expliquer pourquoi ce livre est une bombe.

 

[Que JJ Charbonier a fait suivre de deux autres « missiles nucléaires » que sont « 4 regards sur la mort » et « la mort expliquée aux enfants », j’en ferai également les commentaires pour vitrifier encore un peu plus le matérialisme consumériste…

Pardon pour ces métaphores un peu douteuses mais c’est une vraie « guerre » qui se joue…un Armageddon sans merci entre deux conceptions du monde et de la vie qui ne pourront à terme coexister. Une guerre d’idées, entendons-nous…]

 

Notons déjà que ces trois livres (cf. texte entre crochets) sortent à une époque charnière où le matérialisme consumériste « mammonique » (Dieu argent, divinisation de l’argent) arrive en bout de course.

En effet, celui-ci avait encore pu profiter du petit sursaut de l’Après-Guerre et des Trente Glorieuses. Néanmoins, c’est maintenant terminé. Notre boulimie de consommation est battue en brèche par des ressources qui se tarissent, une Terre qui s’essouffle et une croissance qui ne reviendra jamais combler les déboires de notre système mortifère d’argent-dette.

Le capital, comme nous l’annonçait Marx a tout monétisé, tout bouffé et il va mourir de sa belle mort. Le plus tôt sera le mieux pour éviter que l’idéologie folle furieuse de la croissance illimitée ne crame véritablement ce qui nous reste de Nature et donc de véritables richesses.

De ce point de vue, l’effondrement économique serait presque une bénédiction même s’il nous terrifie. Il nous terrifie car nous sommes empêtrés, enfermés dans nos paradigmes illusoires. Si notre système d’argent-dette s’effondrait demain, la Terre continuerait de tourner, les champs fertiles continuerait de l’être, les arbres continueraient de produire de bons fruits, le soleil continuerait de pointer, les rivières de couler etc.

L’Homme blanc comme disait Sitting Bull, se rendrait juste compte que les billets verts ne se mangent pas ! Malheureusement la citation exacte du vieux chef indien est encore plus inquiétante et en dit long sur notre mentalité:

Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson.
Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas.

Sitting Bull, chef indien sioux.

220px-Sitting_Bull

C’est pour éviter ça qu’un changement profond de nos êtres s’impose. C’est ce changement qui fait peur à certains et c’est pourquoi le Dr. Charbonier est censuré tel un hérétique.

 

C’est en cela que ses trois derniers livres sont si révolutionnaires, ils apportent de manière claire, simple, à tous, les clefs d’un véritable changement. Si je devais adopter une métaphore alchimique, je dirais que ces trois livres sont une synthèse et  un dépassement de tous les livres précédents. Ils sont trois passages ou « pas sages » (langue des oiseaux) nous permettant une vraie transmutation spirituelle. Je ne sais pas si Jean-Jacques Charbonier si connaît en alchimie mais il a très bien conscience de toucher du doigt une symbolique très forte nous permettant d’accéder à un état particulier de conscience et de réception. C’est très fort et très subtil mais bigrement efficace.

alchimie

Ce contexte précis et unique dans l’Histoire étant établi, voyons ce que ce livre a de vraiment subversif.

 

Remarque : pour ne pas que cet article  fasse 200 pages, je me cantonnerai aux trois éléments m’ayant le plus marqué. Nous resterons ainsi dans la symbolique du chiffre 3. Cela dit, j’aurais pu aisément rebondir sur d’autres éléments du livre absolument déterminants.

 

  • Le Bonheur inconditionnel.

 

Tout d’abord Jean-Jacques Charbonier synthétisera pour vous les diverses visions du Bonheur celle(s) des philosophes, celle(s) des religieux/théologiens, celle(s) des scientifiques matérialistes ou non… au-dessus de tout ça il y a le Bonheur des expérienceurs, de « ceux qui ont frôlé la mort » et là il y a, vous le verrez, bel et bien une rupture par rapport à toute la tradition religieuse, philosophique ou scientifique.

 

Comment vous dire en résumé ?

 

Eh bien les expérienceurs d’EMP effectives, avec tous les critères établis par Raymond Moody ou d’autres spécialistes du sujet notamment Jeffrey Long ; expérimentent le Bonheur avec un grand B.

[Les douze critères de Jeffrey Long:

1) décorporation ou sortie de corps,

2) conscience  et lucidité renforcées,

3) émotions ou sentiments intenses et généralement positifs,

4) traversée d’un tunnel,

5) lumière mystique ou lumineuse,

6) rencontre de proches décédés ou d’êtres mystiques,

7) perception d’une modification du temps et de l’espace,

8) passage en revue de la vie,

9) découvertes de royaumes spirituels ou célestes,

10) Accès à une connaissance particulière ou omniscience,

11) frontière ou limite,

12) retour au sein du corps volontaire ou involontaire. ]

 

 

Ils se retrouvent véritablement aux portes du Ciel. Ils sont inondés de la Lumière divine, celle que l’alchimiste cherche à acquérir dans son creuset et qu’il « capture » dans le « réceptacle » approprié appelé « pierre philosophale ». Les expérienceurs projetés dans l’Au-delà deviennent eux aussi des réceptacles pour la Lumière. Ceci les transmue, les transmute à tout jamais. Après ça, ils ne sont plus en quête comme moi d’un Bonheur inconditionnel possible, ils savent que ce Bonheur existe. J’ai bien dit ils SAVENT…à 300%. Non seulement, ils le savent mais ils sont comme intriqués à ce Bonheur. J’imagine que la seule raison objective de leur retour est celle-ci : ils sont nos phares dans la nuit.

carlton-chuck-phare-de-nuit1

Nous qui sommes dans l’intuition ou dans la réflexion concernant le Bonheur, voilà qu’il nous est en quelque sorte révélé par des gens qui l’ont expérimenté. Et encore ce qui les fait rayonner, c’est plus le souvenir omniprésent de ce dit Bonheur ainsi que la ligne de vie qui les y raccorde mais ils ne sont plus à la source, ils y retourneront en même temps que nous (si nous daignons suivre leurs conseils).

Jean-Jacques Charbonier malgré son esprit scientifique a découvert quelque chose de fondamental, que rappelle l’excellent Eric Tolone :

Si le divin est transcendant, la raison ne peut y avoir pleinement accès car ceci dépasse l’entendement.

   

Cela signifie que le divin ne peut être pleinement appréhendé par notre intelligence imparfaite et limitée…il y a toujours une part de révélation qui doit combler ces manques. Nous devons acquérir cette qualité qui nous fait incroyablement défaut : la CONFIANCE!

 

confiance2

Evidemment comme nous l’octroyons à n’importe qui et à n’importe quoi…à force de nous faire rouler dans la farine, nous nous refermons comme des huîtres et nous voulons que tout nous soit prouvé rationnellement.

Non, non et non ! Vous n’échapperez pas à la confiance, vous devrez faire ce saut ou ce « sursaut » d’âme.

Retenez que si vous ne savez plus faire confiance  aux autres, c’est que vous avez perdu toute confiance aussi en vous-même. Vous êtes donc malheureux…

 

Le Dr. Charbonier vous y aidera, mais je n’en dis pas plus pour cette rubrique…voyons la suite.

     

  • L’inhibition de l’ego voire l’ « egocide ».

 

Il n’y a pas de chapitre spécifique là-dessus mais vous verrez que le Dr. Charbonier y revient abondamment. En vérité, c’est absolument crucial, car la seule chose en nous qui, hormis la douleur physique/sensitive, nous fait mal, c’est l’ego. C’est toujours lui qui est blessé, qui nous déprime, qui nous fait haïr, qui nous rend jaloux, qui excite nos peurs. L’ego, c’est traditionnellement non pas notre être « Je suis », ça c’est le spiritus = l’esprit, l’ego représente nos émotions

l'ego logo

L’amour que nous devons viser, n’est ni une émotion, ni un sentiment… c’est un état d’accomplissement d’être. Les émotions et les sentiments doivent être éliminés sur l’autel de l’amour.  Ceci n’est pas du tout aisé à comprendre… d’une, parce que nous pensons que ce sont nos émotions et nos sentiments qui font notre humanité et de deux, il est quasiment impossible ici-bas de s’en défaire.

 

 

Les émotions et les sentiments ne sont pas garants de notre humanité mais de notre condition humaine. Saisissez bien la nuance !

 

 

Nous ne devons pas haïr, mépriser, fustiger nos émotions, nos sentiments, notre ego… car ils sont garants de notre condition humaine…autrement dit nous devons passer par là pour comprendre. C’est nécessaire. Tout ceci sont les petites roues du vélo ou les échafaudages de la cathédrale… ils sont indispensables certes mais jusqu’à un certain point d’aboutissement et de réalisation. L’objectif est de les ôter mais au bon moment. Si vous êtes une structure encore fragile, hors de question de vous en priver, vous exploseriez… si cela vous aide de faire de l’émotion, c’est que vous en avez encore besoin.

 

 

La vraie sagesse ne sera donc pas de faire table rase mais de tendre à s’en détacher au fur et à mesure de son élévation.

                                 

Mais qu’est-ce que l’amour ? Si ce n’est pas un sentiment ?

 

 

Je pourrais vous broder de belles hypothèses touffues et complexes mais je préfère mieux vous renvoyer vers les expérienceurs. Sachez cependant que votre raison, encore une fois, sera incapable d’appréhender cette notion d’amour au sens absolu du terme, votre imagination sera sûrement d’un plus grand secours…

 

  • Le spirituel face à l’adversité.

 

Capture d’écran 2014-03-20 à 11.38.39

Le Dr. Charbonier utilise enfin les enseignements des expérienceurs pour nous apprendre à bien agir face à l’adversité. Il détermine quelques-unes des épreuves les plus dramatiques que nous pourrions éprouver : la perte d’un être cher, la perte de son animal favori, une maladie grave, un handicap définitif, notre propre mort, la perte affective, la perte de son métier, et la ruine.

 

 

Vous apprendrez qu’aucun de ces « fléaux » du panthéon de nos maux, n’est en réalité aussi terrible que nous le croyons et même moi qui en ai pleinement conscience, ai mes limites…

 

Je pourrais accepter de tout perdre sauf ma compagne. J’ai cette limite. Pourtant, je devrais savoir que je ne la perdrai jamais, ni elle ne me perdra jamais (j’établis la conjecture que notre amour dure jusqu’à ce que la mort nous sépare) le lien n’est jamais coupé comme l’indique un des sous-chapitres du livre.

amour 

Si cela arrivait quand nos futurs enfants seraient grands et nous très vieux, je pourrais l’accepter mais là ce serait trop tôt, trop dur. Je ressens ici les profondes faiblesses qui sont les miennes. Malgré mes convictions fortes, je n’ai pas encore une totale désinhibition face à certaines épreuves de cette vie, enfin face à cette épreuve en particulier. Cela dit, je ne sais pas trop comment je réagirais face à un handicap soudain ou une maladie grave de type cancer. J’ai vu des membres de ma famille mourir de cette terrible maladie et j’ai vu leur état psychologique.

 

A leur place aurais-je été digne ?

 

On ne peut être à 100% sûr de ces choses-là… même si nous nous y préparons. D’ailleurs, il importe de s’y préparer, à notre propre mort en particulier.

 

Le Dr. Charbonier nous explique comment procéder et il démontre avec brio comment la peur et le stress provoque ou alimente la plupart de nos maux. Le spirituel face à l’adversité, ça se travaille au quotidien et de manière active. Comme moi vous avez vos peurs, vos limites, des maux « terribles » venant vous sonner les cloches. Ne faisons pas les autruches, agissons face à cela de manière efficace et ces « pires épreuves de la vie »  fondront comme neige au soleil.

Avant ma quête du Bonheur, avant ma démarche spirituelle, mes craintes et mes limites étaient multiples…la plupart du temps futiles. J’ai failli me foutre en l’air pour des conneries, je vous le dis sans sourciller… j’ai failli me tuer pour cesser de souffrir alors que je ne « souffrais » pas vraiment. J’avais la croyance fausse, l’illusion de souffrir, j’ai juste brisé cette illusion.

(J’avais de vrais soucis mais ma souffrance était exclusivement liée à mon attitude envers ces problèmes).

Le suicide n’est pas une solution et les expérienceurs comme le signale bien le Dr. Charbonier, n’ont aucune envie de passer par là pour retrouver au plus vite la Lumière. Les épreuves de cette vie doivent être surmontées, c’est de cette adversité que naîtra en nous le Bonheur authentique celui de la Perfection absolue.

 Bonheur_vie             

Vous verrez que ces épreuves sont une chance d’avancer ou un prétexte pour reculer… à vous de voir. C’est à vous de décider ce que vous aller faire de ce qui vous arrive. Mais…si tout cela ne fait pas sens, eh bien quel gâchis !

 

Il est pourtant rare que nous comprenions d’emblée comme nous le démontre la merveilleuse histoire d’André, un ami médecin du Dr. Charbonier. Cette petite histoire tel un mythe final platonicien,  explicite assez bien mon intitulé « le spirituel face à l’adversité »… mais vous la découvrirez en lisant.

 

Les deux derniers chapitres « la perte de son travail » et « la ruine » sont vraiment très intéressants, ils nous font  comprendre le monde de fou dans lequel nous vivons où tout se réduit à la fonction ou au compte en banque. Malheureusement ce monde matérialiste est le nôtre et comme un poisson ne peut pas sortir de l’eau, nous ne pourrons pas sortir du système d’argent-dette sans que celui-ci ne se soit préalablement effondré.

Si nous n’apprenons pas à faire fi de notre système capitaliste  matérialiste et consumériste (ça fait beaucoup de « iste » pour un seul système :-) )… nous serons aussi effondrés que lui quand ce qui devra arriver, fatalement, arrivera.

Vous savez sans doute que toutes les bulles spéculatives s’enflent comme des grenouilles et que la croissance perpétuelle ne peut exister dans un monde fini qui n’a pas un stock illimité de ressources matérielles.  Les ressources immatérielles elles, au contraire, sont infinies…elle est là la vraie croissance. Cependant et comme l’a très bien compris Jean-Jacques Charbonier, ce changement de paradigme nous demande le plus « terrible » des efforts : L’EGOCIDE !

ego-barre

 

Remarque : j’ai un peu extrapolé au niveau de nos sociétés, Jean-Jacques-Charbonier reste dans le cadre de nos vies personnelles au sein d’une société fonctionnant normalement. Cela dit, ce qu’il nous enseigne prendra encore plus d’ampleur quand nous subirons une rupture de la «normalité ».

Suite aux tragiques événements récents de Paris, vous sentez peut-être que ce moment de rupture approche. Cela vous effraie ?

N’ayez crainte, ce qui arrive à grandes foulées  n’est pas la fin du monde ! C’est la fin d’un monde décadent et en bout de course. Après sa chute, il y aura ce que nous y mettrons! L’amour ou la désolation. A nous de choisir et d’agir en conscience ! Mais si nous avons peur…si nous demeurons dans la peur, l’amour ne sera pas là car il est : L’ANTIPEUR et aussi l’ANTIDOTE !

     

Voilà, je n’ai plus qu’à vous souhaiter une excellente lecture.

Quant à moi je m’en vais vous mitonner les commentaires de « 4 regards sur la mort » et « la mort expliquée aux enfants ». Puis dans le registre des livres qui peuvent nous transmuer et tout changer dans nos vies, je ferai aussi les commentaires des précieux ouvrages de Bruno Lallement. Eux aussi vous permettront d’avoir une vision pratique de l’art du Bonheur.  

HFS.

 

Bonus :

Pour accéder aux sites de JJ Charbonier et Bruno Lallement cliquez sur les images correspondantes:

51EUl+3cjZL._SX401_BO1,204,203,200_

1732455fcaace88ffdd0301d372089b1

Surmontez le négatif et gérez vos peurs avec David Lefrançois: