Tournures à retenir pour bien argumenter.

L’argumentation pour un oral, un écrit (devoir, examen) a besoin d’être bien structurée. Voici quelques mots-outils et formules pour vous aider à bien structurer votre pensée.

 

Néanmoins, n’en abusez pas… pour comparer ça au vélo, il s’agit des petites roues. Quand vous vous sentirez à l’aise, vous n’en aurez plus besoin… ou comme les échafaudages d’une bâtisse, par exemple une cathédrale, ils ont vocation à être retirés une fois l’ouvrage achevé. 

 

La gestion des exemples.

Par exemple ; ainsi ; en particulier ; tel est le cas de… ; l’exemple le plus significatif est celui de… ; cet exemple/ cette constatation/cette situation montre/démontre/illustre que… ; le meilleur exemple est… ; illustrons cela par… etc.

  

Pour introduire des idées adverses.

Untel prétend/affirme/dit/ estime/pense/ laisse supposer que… ; selon ; d’après ; à en croire … ; comme le dit/ le pense/l’estime/l’analyse… cependant…; citons à l’inverse… ; d’aucuns pensent/prétendent/disent/ constatent… ; les thèses des opposants sont… etc.

 

Pour exprimer la certitude ou la supposition.

Il est certain ; il est sûr ; il est indubitable ; il paraît évident ; je suis convaincu/persuadé que… ; J’ai la conviction que… ; Il ne fait aucun doute que… ; il est impossible que… ; il est totalement improbable que… ; il est hors de question… ;  on ne saurait admettre/envisager/exprimer… ; Il me semble… ; il est vraisemblable… ; il me semble probable/improbable… ; il y a peu de chances que… ; il est possible que… ; il n’est pas possible que… ; il serait étonnant que… ; il serait surprenant que… ; je serais surpris si… ; on ne peut exclure que… ; il se pourrait que etc.  

 

Pour mettre en avant une idée.

Surtout ; essentiellement ; prioritairement ; principalement ; au premier chef ; a fortiori ; il est essentiel… primordial, important, fondamental, indispensable, crucial etc.

 

Le résumé et la reformulation.

En résumé ; en un mot ; en clair ; en fait ; en d’autres termes ; autrement dit ; c’est-à-dire etc.

 

La réfutation intégrale.

Il n’est pas vrai… ; il est faux ; il est totalement infondé ; il n’est pas crédible ; il n’est pas juste ; il est injuste, démagogique, déraisonnable etc.

 

Pour exprimer la concession. ou l’atténuation.

Il est possible ; il se peut ; il n’est pas faux de dire ; il est indéniable que ; on doit admettre ; on doit reconnaître ; on ne peut nier que ; je reconnais ; je vous concède ; on ne peut aller jusqu’à affirmer ; il faut rester raisonnable ; il serait excessif ; la situation n’est pas aussi tranchée ; il est difficile d’être aussi catégorique ; cela simplifie trop la réalité ; ne soyons pas manichéens ; il ne s’agit pas à proprement parler de ; il ne s’agit pas en fait de ; il est simplement question de etc.  

 

L’addition.

D’abord ; premièrement ; en premier lieu ; en second lieu ; de surcroît ; troisièmement ; d’une part…d’autre part ; non seulement… ; pour ce qui est de… ; en outre ; sans compter que ; disons encore ; en sus de ; ajoutons que etc.

 

Pour exprimer la cause.

En effet ; parce que ; du fait que ; puisque ; étant donné que ; dès lors que ; d’autant que ; sous prétexte que… ; à cause ; en raison de ; à la suite de… ; à force de… ; suite à ; résulte de ; est dû à ; découle de ; provient de ; ressort de ; tire sa source de ; tire ses racines etc.

 

Pour exprimer la conséquence.

Donc ; par conséquent ; entraîne comme effets ; implique comme effets ; soulève comme effets ; a comme incidence/impact ; pousse à ; incite à ; au point de ; si bien que… ; ainsi ; dès lors ; aussi ; c’est pourquoi ; en conséquence ; de sorte que ; de façon que ; de manière que etc.

 

Pour exprimer le but.

Pour que ; afin que ; dans le but de ; dans l’objectif de ; à seule fin de ; pour ; dans l’intention de etc.   

 

Pour exprimer l’opposition/la concession.

Néanmoins ; cependant ; toutefois ; certes ; sans doute ; pourtant ; en revanche ; au contraire ; a contrario…

Tandis que ; alors que ; bien que ; quoique ; encore que ; quand bien même ; malgré ; en dépit de ; loin de ; à moins de etc.

 

Faire des hypothèses.

A supposer que… ; en admettant que… ; à condition que… ; au cas où… ; en cas de… ; à condition que… ; je suppose que… ; j’aimerais faire l’hypothèse suivante… ; je pose l’hypothèse etc.

 

L’appel au récepteur et appel à la bonne foi.

Nous savons tous que… ; vous n’ignorez pas que… ; en mon for intérieur… ; chacun est convaincu/persuadé que/de… ; mon sentiment le plus profond est… ; je suis sincèrement convaincu/persuadé que… ; je vous demande de me croire… ; il est normal de/que… ; chacun sait que/de… ; Il est évident que/de etc.  

 

 Voilà bon entraînement,

 

HFS.