Lexique professionnel.

On considère qu’en une année on a écrit tous les mots qui nous serviront tout le temps (sauf si on change de branche et de métier).  

Établissons durant un an, notre répertoire de tous ces mots, enfin du moins de ceux qui nous posent vraiment problème et qu’on a peur d’écorcher.

  
Pour chacun de ces mots, il convient de réfléchir où est (sont) le (ou les) piège(s) et de trouver un truc mnémotechnique pour cette (ces) partie(s) du mot qui pose(nt) souci.  Demandons-nous où et surtout pourquoi, nous nous trompons.

Parfois il y a une logique: « corps » et « temps » ont un s au singulier à cause de « corpus » et « tempus » leurs vieux ancêtres latins.   

Cela dit s’il n’y a pas de logique, ou si on l’ignore, il est absolument fondamental d’en inventer une. Une qui nous parle. La meilleure des mémoires est la mémoire sélective, on retient ce qu’on utilise certes mais surtout ce qui nous amuse !

 

Voici juste pour l’exemple, une ébauche de tableau pour le monde de l’entreprise.

 

HFS.

 

Noms communs Adjectifs Verbes Adverbes
Secrétariat  :-)  le « t » final rend hommage aux secrétaires comme celui du volontariat aux volontaires.

   

Courriel

 :-)  comme le correspondant, un r pour celui qui l’envoie un r pour celui qui le reçoit.

 

Commerce

 :-)  deux « m », un pour le management, un pour le marketing.

 

Devis

 :-)  ce devis est à mes dépens.

 

 

Manageur

 :-)  mon manageur n’est pas un mannequin.

 

Mairie

 :-)  un « e » final comme celui du Maire et de Marie. Sainte-Mairie maire de Dieu :-) , votez pour nous pauvres électeurs. 

 

Planning

 :-)  les deux « n » sont un mauvais coup des Anglais pour qu’on se trompe quand il faut planifier.

 

 Paiement ou payement

 :-)  quand il s’agit de payer on a toujours le choix.

Assidu :-)  deux « s » pour paraître doublement sérieux. 

   

Administratif, ive

 :-)   n’oublions pas le « d » pour être admis. 

Planifier :-)  comme le plan, le planning anglais nous plante ! 

    

Dactylographier

 :-)  « y » la faute aux Grecs dactylon= le doigt.

 

 

Manager

 :-)  un « n » comme le manageur.

 

Compter

 :-)  car conter, c’est raconter des histoires et les comtes n’aiment pas les « p » sauf celui de leur compte en banque.  

Efficacement  :-)  deux « f » pour plus d’efficacité.   

 

 

Exerçons-nous :

 

L’objectif : trouver des trucs mnémotechniques pour les 10 mots suivants…à l’instar des exemples fournis dans le tableau. Si vous y parvenez avec ces mots, il n’y a pas de raison que vous n’y parveniez pas avec ceux qui vous font défaut.

 

1) Anniversaire :

 

 

2) Bateau :

 

 

3) Cadeau :

 

 

4) Concurrence :

 

 

5) Corruption :

 

 

6) Disproportionné :

 

 

7) Erroné :

 

 

8) Fainéant :

 

 

9) Moufle :

 

 

10) Trafic :

 

 

Halte-là !

 

 

Le corrigé est juste en-dessous !

 

 

On réfléchit un peu avant de

regarder.

 

 

Merci.  

 

 

 

Corrigé :

 

  • L’anniversaire est nécessaire pour célébrer nos années.

 

  • Le chapeau du bateau est tombé à cause des vagues mais il aime
  • quand même naviguer sur l’eau.

 

  • On m’a offert un bateau de pirate en cadeau ou un beau cadeau.

 

  • Dans la concurrence il y a toujours deux rivaux donc deux r.

 

  • On doit toujours corrompre plusieurs ripoux mais on ne met jamais trois r à la suite en français sauf dans grrr  :-) .

 

  • J’ai toujours trouvé ce doublement du « n » disproportionné.

 

  • Mettre deux « n » à erroné aurait été une faute mais il faut
  • deux « r » pour rester dans l’erreur  :-)  sémantiquement parlant ! (Sémantiquement= du point de vue du sens).

 

  •  Il fait néant

 

  • Comme les pantoufles, dès qu’on en trouve une, on est toujours
  • en train de chercher l’autre donc un « f ».
  • (Vous allez rire mais alors que j’écris ces mots, j’ai une fois de plus paumé ma seconde pantoufle. C’est dingue, pourtant quand on les quitte on les laisse ensemble??? Encore un des grands mystères de l’Univers non résolu).

 

  • Pour se distinguer du traffic anglais, les Français ont mis le même nombre de « f » que dans le mot « France ». On excusera les fans de l’excellent groupe de rock Traffic.

 

Bonus:

Allez, on se détend…