La crème de la crème.

Pour entamer cette catégorie, je vais partager le secret de ma sauce à la crème…

Je vous préviens, je cuisine avec le cœur et ne suis pas un chantre du dosage… à vous de doser selon votre convenance.

Réunissons cela dit, les bons ingrédients :

-De la crème fermière entière épaisse.

-Un peu de crème fermière entière liquide ou lait entier fermier.

-Des oignons selon votre goût, moi j’aime beaucoup l’échalote.

-De l’ail.

-Du persil et de la ciboulette.

-Du caramel d’oignon type « Paterelle ».

-Poivre du moulin.

-Bouillon de bœuf ou de poulet.

-Beurre, le demi-sel me plait bien. 

-Le plus important des champignons, si possible des morilles, des craterelles (trompettes des morts), des girolles, des chanterelles en tubes, des pieds-de-moutons, des pleurotes, des cèpes, bref quelque chose de plus original que des champignons de Paris, bien que je n’aie rien contre eux.

-L’ingrédient magique du vinaigre de framboise.

-Pour ceux qui ne craignent pas les hémorroïdes un peu de piment, le piment d’Espelette est sympa et pas trop fort.

A l’attaque !

Vous allez commencer par hacher vos oignons, votre persil et votre ciboulette mais aussi la moitié de vos champignons… L’autre moitié devra être coupée très grossièrement voire pas du tout si les champignons ne sont pas trop gros.

On va commencer par faire revenir les oignons dans notre beurre demi-sel avec un peu de poivre. Lorsqu’ils ont une belle couleur on les sort de notre poêle et on fait de même avec les champignons non hachés en remettant une noix de beurre. Quand ceux-ci sont bien dorés, on va réintroduire nos oignons rajouter de l’ail et nos herbes…

Parallèlement à cette opération dans une autre casserole, cuisait à feu doux notre crème, dans laquelle nous avions mis le bouillon et les champignons hachés.  Quand la crème a bien mijoté, on transvase nos gros champignons et nos oignons dans celle-ci. Attention, il est important que les champignons hachés dans la crème cuisent assez longtemps car comme vous le savez peut-être beaucoup sont toxiques crus… les morilles par exemple.

Bien, on va pouvoir finir la sauce. On rajoute un peu de vinaigre de framboise… n’en mettez pas beaucoup au début, goûtez régulièrement et rajoutez-en au besoin. Un peu de « Paterelle » pour la couleur. Encore un peu de poivre et du piment d’Espelette pour ceux qui veulent une petite touche épicée. La crème liquide ou le lait entier n’est pas forcément utile, si vous trouvez la consistance à votre convenance laissez-la telle quelle.

Voilà, laissez mijoter tout ça le temps de cuire la viande et réutilisez votre poêle pour ce faire. Choisissez une bonne viande du genre filet de bœuf, onglet, filet de veau, gîte à la noix, entrecôte, bavette d’aloyau, magret de canard, mignon de porc etc. selon votre goût…ça marche aussi avec les cordons bleus ou les rognons…on pourra flamber nos rognons à l’armagnac, si  nous choisissons cette option ! Quel que soit votre choix, vous profiterez des sucs de votre viande pour encore améliorer la sauce !

En accompagnement : des pommes sautées/ des pommes au four/ des frites/ des spätzles/des tagliatelles/ du riz etc. selon votre préférence !

Et aussi un peu de légumes et on arrête de râler !

En boisson un bon vin rouge ou une bonne bière brune !

Bon appétit !

P.-S. : je n’ai pas mis de photos je ne suis pas sadique !

Les végétariens pourront remplacer le bouillon de viande par un bouillon de légumes, déguster cette sauce avec de bons légumes poêlés et des galettes de pomme de terre ou des pâtes par exemple. Pour les végétaliens? Hum il faudrait trouver un produit végétal ressemblant à la crème, et adapter la sauce… enfin vous trouverez bien une parade.