/*Generated by Jetpack Protect Start*//*Generated by Jetpack Protect End*/ Category Conseils et Méthodologie | L'Homme franc sait

Petit tableau mnémotechnique (élémentaires orthographe).

Voici un tableau mnémotechnique synthétique de quelques règles élémentaires. Voir aussi les autres petites leçons, notamment sur le futur (1 et 2).

Cliquez sur l’image:

 

HFS

 

D’autres suivront sûrement courant 2016 et je mettrai, c’est promis, les leçons sur l’imparfait et le passé simple 😉 .

HFS.  

 

Le Futur simple (1).

J’ai remarqué qu’énormément d’élèves avaient de sérieux problèmes avec certains temps de l’indicatif… dont surtout le « futur simple » et le « passé simple ». Je vous transmets donc quelques leçons synthétiques de mon cru sur ces deux temps rebelles. Je commence par le « futur simple »,  ce n’est pas un remake de « retour vers le futur », c’est juste que ce temps-là est plus usité que le « passé pas si simple » comme je l’appelle pour m’amuser.

Lire la suite

Règles à connaître (2) : florilège de pièges partie 1.

Cru ou crû : cru est bien entendu le participe passé du verbe croire comme dans « Il a cru tout ce que je lui ai dit ». Ne pas confondre avec crû participe passé du verbe croître remplaçable par les synonymes : grandi, développé, augmenté etc.

 

Les mots en « euil » : écureuil, seuil, deuil, cerfeuil, Montreuil, treuil  mais attention à cercueil, écueil, accueil, recueil, orgueil etc. quand il y a un c ou un g le « euil » devient « ueil » à cause de la prononciation… Il faut laisser parler son oreille.

Nota bene : millefeuille, portefeuille, et feuille s’écrivent bien sur le modèle de ce dernier.

 

« Quelque » en un ou deux mots : quand quelque est suivi de l’auxiliaire être il est en deux mots et il s’accorde en genre et en nombre comme suit :

Quel que soit ton point de vue.

Quels que soient tes ordres.

Quelle que soit ta décision.

Quelles que soient tes attentes.

Nota bene : cela marche aussi dans l’autre sens comme dans « tes opinions quelles qu’elles soient ».

 

« Quelque » quand mettre un s :  quand il signifie quelques-uns ou quelques-unes ou un certain nombre, quelque prend un s. Il n’en prend pas quand il signifie aussi ou quand on l’emploie dans le sens de un quelconque ou une quelconque.

 

Adverbes en « ment »: quand on entend le son a on écrit « mment » sinon on écrit « ment » attention, il s’agit bien du son a et non de la lettre a. Voici la liste des adverbes en « mment »

Abondamment –> abondance

Apparemment –> apparence

Ardemment –> ardent

Brillamment –> brillant

Bruyamment –> bruyant

Consciemment –> conscient

Conséquemment –> conséquence

Constamment –> constance

Couramment –> courant

Décemment –> décence

Différemment –> différent

Eminemment –> éminence

Excellemment –> excellence 

Fréquemment –> fréquence

Galamment –> galant

Incessamment –> incessant

Innocemment –> innocent

Intelligemment –> intelligent

Négligemment –> négligent

Patiemment –> patient

Pertinemment –> pertinent

Précédemment –> précédent

Prudemment –> prudent

Puissamment –> puissant

Récemment –> récemment

Savamment –> savant

Sciemment –> science

Suffisamment –> suffisant

Vaillamment –> vaillant

Violemment –> violence

 

Sinon c’est « ment » à remarquablement, sérieusement, admirablement, gentiment, terriblement…

Attention à intensément et dûment, indûment, crûment, nûment, éperdument (sans ^), congrûment.

 

Que faire avec « tel » : tel tout seul s’accorde avec le nom qui suit.

Ex :  Elle est jolie telle une fée mais forte tel un lion.

Tel que s’accorde avec le mot qui précède.

Ex : Une fille telle qu’elle devrait se marier.

Comme tel ou en tant quel, il convient d’accorder avec le mot auquel on compare.

Ex : Les tomates sont des fruits, il faut les considérer comme tels.

Tel quel s’accorde en genre et en nombre au nom auquel il se rapporte

Ex : J’aime manger mes fraises telles quelles.

 

Quand met-on un « s » à « même » : même est invariable quand on peut le remplacer par voire ou aussi.

Il s’accorde s’il y a un déterminant au pluriel qui précède comme dans « les mêmes causes produisent les mêmes effets ».

Il faut également un s quand on écrit nous-mêmes, vous-mêmes (sauf s’il s’agit d’un singulier), eux-mêmes, elles-mêmes.

Nota bene : nous-mêmes, vous-mêmes ne sont pas remplaçables par nous aussi ou vous aussi car le sens de la phrase serait modifié.

Ex : faire la vaisselle nous-mêmes =  c’est nous seulement qui la faisons.

        Faire la vaisselle nous aussi = nous y participons avec un ou des            autre(s). 

 

Les adjectifs de couleurs : ils s’accordent normalement (genre et nombre) sauf quand il est question d’un nom commun comme dans « des chemises bleues » mais « des chemises orange » car on sous-entend de la couleur d’une orange.

A cette règle il y a quelques exceptions : rose, mauve, fauve, incarnat, pourpre.

Nota bene : si un mot suit l’adjectif de couleur tel « foncé, clair, primaire, intense, profond, brillant, fluo, sang, pomme, classique, pâle etc. » le tout reste invariable. On conseille donc de rajouter un qualificatif.                                                                                                              

Les adjectifs de couleurs composés de deux couleurs comme « gris-vert » restent eux aussi invariables mais se lient par un trait d’union.

 

Attention : quand on parle des bleus foncés d’un peintre, bleu  n’est plus un adjectif de couleur mais un nom commun et foncé un simple adjectif qualificatif qui s’accorde normalement.

 

 

Être cher et coûter cher :  quand un adjectif explique un verbe il reste invariable comme suit :

Les pommes coûtent cher.

Aurore voit clair.

Les boxeurs frappent fort.

Attention: avec l’auxiliaire  être  lesdits adjectifs s’accordent car il est question de ce que la chose ou la personne est.

Ex : Les pommes sont chères.    /  Aurore est claire.    / Les boxeurs sont forts.

 

En vue et au vu : ne pas confondre en vu qui signifie à la connaissance de avec en vue qui signifie qu’une chose est à portée de vue ou plus métaphoriquement qu’on va bientôt voir apparaître quelque chose.

Ex : Au vu du mauvais temps annoncé nous annulons le barbecue   /  Capitaine terre en vue !

Nota bene : les deux expressions sont figées donc invariables comme au vu et au su (de tous).

 

Les mots commençant par ag- :  seul aggraver, agglomérer, et agglutiner (et leurs dérivés) + aggiornamento (= mises à jour) prennent deux g. Le truc mnémotechnique est une définition ludique de l’urbanisation 🙂  c’est l’aggravation de l’agglutination des agglomérations… et cette définition mérite un aggiornamento.

 

A suivre…

HFS

 

Méthode du commentaire de texte (1).

Trouver des idées :

Notre cerveau a deux hémisphères, le gauche celui de la logique, de l’ordre et de la hiérarchie / le droit celui de l’imagination, de l’inspiration, de l’art. Il conviendra dans tout devoir de les faire travailler l’un après l’autre car de concert, ils ont tendance à s’auto-bloquer.

Cette première leçon se focalisera plus sur le thème « trouver des idées » car avant de vouloir construire un devoir planifié avec intro/parties/conclusion, il convient d’abord de comprendre ce qu’on lit et d’avoir un certain nombre de pistes.

 

Lire la suite